Partir en vacances, c'est bien agréable. Mais partir sans oublier ses convictions, c'est mieux. Le tourisme responsable part du constat que les touristes exercent une pression très forte, souvent trop forte, sur le milieu qui les accueille. Les ressources naturelles sont limitées, on le sait. Mais la gestion des ressources naturelles, des déchets, des transports, etc., c'est encore plus compliqué dans une ville qui passe de 1.000 habitants l'hiver à 50.000 l'été, ou dans un pays où les locaux passent après les touristes en terme de priorité de consommation des ressources (eau, énergie, nourriture...).

logomae
Cliquez pour connaitre la position de la France
en matière de tourisme solidaire

Convaincue qu'un autre tourisme est possible, plus respecteux des milieux et des populations locales, j'ai proposé à ma maman d'opter pour un voyage responsable et solidaire pour son départ en Inde. Virus transmis ! Elle a décollé il y a deux jours pour l'Inde du Sud avec un voyagiste nommé Atalante. Un peu de marche, de bateau, de transports en commun, de visites dans le respect des populations et des milieux traversés. C'est bien différent de partir à la rencontre d'un pays et de ses habitants que de partir buller au bord d'une piscine dans un hôtel pour riches... Il existe bien d'autres voyagistes qui élaborent des circuits de voyages responsables et solidaires : Allibert, Vision du monde, etc. Des réseaux se créent, tels que celui d'ATR, Agir pour un Tourisme Responsable. Vous trouverez aussi des informations sur les voyages proposés par diverses associations sur le site de l'Union Nationale du Tourisme et des informations sur le tourisme solidaire sur le site www.tourisme-solidaire.org.

logo_site
Cliquez pour entrer
sur le site Tourisme Durable.net

On peut parler de tourisme "responsable", "durable" ou "solidaire" selon les objectifs attribués par le voyagiste. A vous de voir ce qui vous parait le plus important. Mais il s'agit globalement de la même chose : voyager sans oublier son cerveau à la maison... :-) On peut aussi parler d'écotourisme. Il s'agit là de privilégier la composante "nature", ce qui n'empêche pas toutefois de porter une attention particulière aux populations locales.

Un magazine est désormais dédié à ce tourisme différent : Ecotourisme Magazine. La Revue Durable a consacré un dossier complet très bien fait à la problématique du tourisme durable. Vous pouvez aussi prendre des renseignements sur le site de l'Association Française de l'Ecotourisme.

EM7couv   

Coup_de_coeur_du_jour                                      Coup_de_gueule_du_jour