Je ne le savais pas, mais la Statue de la Liberté est écologiste… Il faut dire que c’est le service des Parcs Naturels américains qui gère Liberty Island. Cela explique sans doute l’engagement de l’île dans cette démarche volontaire.

Dscn0018

Prospectus distribues sur Liberty Island

Chaque année, environ 3,5 millions de touristes déferlent sur Liberty Island. Evidemment, cela a des conséquences sur le milieu naturel, tant en terme de déchets que de consommation d’eau ou d’électricité. L’objectif principal est de recycler 75% des déchets produits sur l’île. Sont ainsi recyclés par an :

- plus de 175 tonnes de papier ;

- plus de 600 000 bouteilles ou gobelets en plastique ;

- plus de 10 000 cannettes en aluminium. 

Cela implique aussi de travailler sur l’éco-conception des packagings avec les restaurateurs de l’île et de revoir pas mal d’habitudes (par exemple, des pompes remplacent les petits sachets pour les condiments de type moutarde, ketchup, etc.).

Pour ce qui concerne l’eau, des toilettes sèches ont été installées chez les messieurs, ce qui permet d’économiser 720 000 litres d’eau par an.

Pour l’électricité, des ampoules à économie d’énergie ont été installées partout et les moteurs nécessaires pour alimenter les divers équipements de l’île ont été revus afin de consommer 10% de moins. Tout cela permet d’économiser plus de 40 000 kilowatts/heure chaque année.

La dernière touche du processus, c’est la réutilisation des produits. En effet, grâce à la matière récupérée à partir du recyclage des bouteilles et gobelets en plastique, Liberty Island propose des sacs en tissu réutilisables (avec une jolie tête de Statue de la Liberté dessus !). Alors ne vous privez pas, ils sont issus d’un processus vertueux…

Prochaine étape à proposer : apprendre aux américains à consommer moins !! ;-)