Voilà, c'est la fin des vacances. Je suis rentrée ce lundi de quelques jours en France, où j'ai apprécié la politesse et la courtoisie des gens; rien à voir avec les tunisiens... Le choc est d'autant plus rude quand on rentre !


A ma sortie de l'aéroport, je me dirige vers la zone des taxis. Je demande au premier de m'amener au centre ville de Tunis, avec le tarif en vigueur sur le compteur, et il me dit que c'est 15 dinars et c'est tout. Faut pas se foutre de ma gueule mon coco, donc je passe au taxi suivant, qui me dit qu'il prend 10 dinars. Faut pas se foutre de ma gueule non plus, donc je passe au troisième taxi qui me demande combien je veux payer... Je lui dis que le tarif du compteur + le bagage, ça doit faire 6 dinars et pas plus. Il me dit qu'il prend 10 dinars. Bref, je ne trouve pas un taxi qui veuille respecter les tarifs en vigueur, c'est à dire le compteur. Je fulmine contre ces gens qui ne respectent rien ni personne, et de rage, je vais voir le flic qui est planté là à ne rien faire. Je lui dit que, à moins que les règles n'aient changé depuis la semaine dernière, le tarif normal c'est le compteur, et aucun des taxis présents ne respectent la loi. Monsieur le flic décide de faire respecter la loi, et demande à l'un des taxis de m'amener au centre-ville en respectant le tarif légal. Je dis bonjour au chauffeur du taxi en question, qui m'ignore royalement. Le flic lui dit "la dame vient de te dire bonjour", et donc le chauffeur se voit obligé de me dire bonjour aussi !!! Il faut la Police pour que les gens disent bonjour maintenant, on est tombé bien bas... Enfin cela dit, 10 minutes plus tôt dans l'aéroport, la dame de la Police des Frontières ne m'a pas dit bonjour non plus... A force, je vais me dispenser d'être polie moi aussi.

Finalement, je suis arrivée au boulot bien énervée contre les tunisiens, et avec une grande envie de repartir en vacances ! Heureusement, les collègues tunisiennes remontent le niveau !!...

Vive la rentrée ! Et demain je vous raconte les travaux dans la maison ! C'est rocambolesque !