Note pour la prochaine fois: ne plus prendre le vol de la RAM pour aller au Libéria, on arrive en bouillie et sans cerveau le lendemain...